Double cas d’acharnement thérapeutique


On vient de recenser deux cas d’acharnement thérapeutique flagrants. Le premier a été déploré par Yannick Jadot, qui n’en finit pas de conduire à la défaite un parti écolo rouge-vert en état végétatif, et le deuxième par Alain Duhamel, usagé pathétique des plateaux télé, qui s’accroche au moindre micro pour conserver un reliquat d’existence médiatique. Qui se serait attendu à une telle lucidité de leur part ? Qui mettra fin à leurs souffrances intolérable en les débranchant, l’un de la politique et l’autre des micros ? Ah, ben non ! Ils parlaient de Vincent Lambert. Tout le monde peut se tromper.

Mots-clés :