Macron s’en va-t-en guerre


Jupiter se prend-il pour le pape ? En adressant ses vœux aux militaires, Emmanuel Macron leur a lancé : « N’ayez pas peur ! » L’été dernier, il leur avait déjà affirmé qu’il les protégeait… Avec des assurances pareilles, on peut partir faire la guerre le cœur en paix !

Le malheureux épisode du général de Villiers est oublié : moins d’un mois après Noël, Macron distribue aux soldats des rations de cadeaux sous forme de promesses : un effort budgétaire « inédit et incomparable » sera consenti pour la Défense, annonce-t-il. Incomparable à quoi ? On ne sait trop. Par ailleurs, le « service national universel sera mené à son terme, il entrera à bon port », annonce le président. Voilà qui fera plaisir aux marins…

Reste à savoir comment un service « national » peut être (en même temps…) « universel ». Macron ne s’embarrasse pas de ces paradoxes. Le Huffington Post constate que « pour l'heure, les contours de ce "service national universel" restent flous, l'idée d'un "parcours citoyen" s'adressant aux jeunes de 10 à 16 ans ayant été évoquée au début du mois ». Allons jeunes enfants de la Patrie !

Mots-clés :