En brèves

Barbie chez les barbus

Le groupe américain Mattel a présenté, le 13 novembre, la première poupée Barbie voilée, afin d’« inspirer partout les femmes et les jeunes filles pour qu’elles repoussent les barrières ».

« Repousser les barrières » est un exercice sémantique comparable à « faire bouger les lignes », le fin du fin consistant à faire bouger les lignes en repoussant les barrières, ou vice-versa. En l’occurrence, il pourrait toutefois s’agir de barrières douanières et d’alignement de dollars : un joli marché en perspective si les barbus en pincent pour Barbie…

Du porc pour Ramadan ?

Un mahométan petit-fils du fondateur des Frères musulmans et répondant au nom de Ramadan succombe au hashtag « balancetonporc ». C’est bien la preuve que les musulmans ont raison de se méfier des cochons.

Madame le ministre fait son cinéma

Une idée fumeuse. Reprenant la proposition d’une élue socialiste qui accuse les films français de faire de la « publicité détournée pour la consommation de tabac » en mettant en scène des personnages de fumeurs, le ministre de la Santé, Agnès Buzyn, prétend lutter contre « l’importance de la cigarette dans le cinéma » pour « dénormaliser (sic) l’image du tabac dans la société ». Elle a fumé ?

Allons enfant.e.s…

Le groupe écolo au Conseil de Paris fait assaut de féminisme en proposant de remplacer les journées du Patrimoine par celles du « Matrimoine ». L’idée me paraît bonne, mais insuffisante : ne pourrait-on pas aussi changer les paroles de l’hymne national ? Allons enfant.e.s de la Matrie…