Les baleines


Du temps qu’on allait encore aux baleines Si loin qu’ça faisait, mat’lot, pleurer nos belles Y avait sur chaque route un Jésus en croix Y avait des marquis couverts de dentelles Y avait la Sainte-Vierge et y avait le Roi

Du temps qu’on allait encore aux baleines Si loin qu’ça faisait, mat’lot, pleurer nos belles Y avait des marins qui avaient la foi Et des grands seigneurs qui crachaient sur elle Y avait la Sainte Vierge et y avait le Roi

Eh bien, à présent, tout le monde est content C’est pas pour dire, mat’lot, mais on est content Y a plus d’grands seigneurs ni d’Jésus qui tiennent Y a la république et y a l’président

Et y a plus d’baleines !