Voici le temps des assassins

Voici le temps des assassins. Ce titre d’un célèbre film noir de Duvivier pourrait résumer la politique « éthique » d’Emmanuel Macron, même si le scénario de l’œuvre de fiction de 1956 n’a rien à voir avec les réalités du totalitarisme en marche auxquelles nous sommes confrontés. Le pouvoir, d’une légitimité douteuse, qui dirige actuellement la France, l’introduit toujours plus loin dans les impasses de la culture de mort. À cet égard, l’assassinat légal de Vincent Lambert est un pas décisif vers la nouvelle rupture idéologique avec l’essence de notre civilisation, une fracture qui débouche sur la destruction de la personne par la négation de son humanité. En l’occurrence, il s’agit, de surc

Les malheurs d'Atlas

Il paraît que Jupiter n’est plus de saison : à en croire Brigitte Macron, le divin Manu serait plutôt comparable à Atlas, « ce dieu qui porte la voûte terrestre », dit-elle. La mythologie nous apprend que ce dernier était un Titan vaincu par... Jupiter – ça la fiche mal ! –, qui le condamna à porter la voûte céleste (et non pas terrestre) sur les épaules. Même sans réchauffement climatique, elle devait peser un sacré poids. C’est depuis ce temps-là que l’on dit d’une personne courbée sous le fardeau qu’elle est voûtée (1). Les malheurs du pauvre Atlas ne s’arrêtèrent pourtant pas là. S’avisant qu’un malfaisant nommé Persée s’apprêtait à piquer des pommes d’or dans le jardin de ses filles, le

« C'est ce qui m'a contraint de librement écrire,
Et, sans piquer au vif, me mettre à la satire. »
           Mathurin Régnier
« Mieux est de ris que de larmes escripre,
Pour ce que rire est le propre de l'homme. »
                       Rabelais
LIENS UTILES
ARTICLES PAR THEMES
ARCHIVES
  • Facebook Basic Black