Satire à vue, quésaco ?

« La France contient trente-six millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement », écrivait Henri Rochefort sous le Second Empire. Dans la République des citoyens, seuls les contribuables restent assujettis ; mais par un hasard malicieux, tous les citoyens sont des contribuables… Si la (très) petite équipe qui a créé ce site a choisi de l’appeler « Satire à vue », c’est parce que la satire se moque des travers et des ridicules de l’époque, ce qui vaut toujours mieux que de s’en lamenter : comme l’écrivait déjà Rabelais, « Mieux est de ris que de larmes écrire »...

Comme ces travers et ces ridicules sont nombreux, les occasions de rire le sont aussi ; mais pour nous en reposer un peu, nous nous n’hésiterons pas, au risque d’ennuyer le lecteur, à traiter parfois l’information sur un mode moins badin et parfois à donner la parole à des personnalités qui ont à dire des choses tout à fait sérieuses.

Après un temps de rodage que nous ne cherchons même pas à justifier, nous avons pris la bonne résolution en ce début d’année 2018 de nous tenir à une double périodicité, en donnant rendez-vous à nos innombrables lecteurs en puissance, les jeudis parfois et les samedis surtout. Nous avons bon espoir que cette bonne résolution-là connaîtra un sort moins funeste que toutes les autres.

Dernière précision, la majorité de cette rédaction n’a pas la tripe exagérément républicaine et pencherait même nettement, dit-on, pour la monarchie. Comme nous savons faire droit à la majorité quand cela nous arrange et que, par ailleurs, nous n’avons pas l’intention de mettre notre drapeau blanc dans notre poche, autant que nos visiteurs en soient prévenus ; mais que les plus républicains d’entre eux se rassurent : ne faisant pas profession de tolérance, c’est bien volontiers que nous les accueillons.

Auteurs et dessinateurs

Eric Letty, journaliste, est éditorialiste au magazine Monde et Vie. Il a publié en 2015, en collaboration avec Guillaume de Prémare, Résistance au Meilleur des Mondes, aux éditions Pierre-Guillaume de Roux.

François Couteil, anime chaque semaine dans Minute une chronique satirique, le Charivari.